Ma chatte est-elle en chaleur ?

Sommaire

Depuis quelques jours, les appels sont nombreux pour les chattes qui se roulent par terre en miaulant. Alertés par ce comportement qui peut être faussement interprété comme un empoisonnement, les propriétaires de chattes s’inquiètent. Cette attitude parfois confondue avec de la douleur est en fait un signe montrant qu’elles sont prêtes à se reproduire. De leur côté, les mâles sont de plus en plus bagarreurs. Si vous voulez éviter maladies et abcès, n’attendez plus pour les stériliser !

Quand commencent les chaleurs de la chatte ?

L’âge des premières chaleurs varie de 4 à 12 mois, dès que la chatte arrive à maturité sexuelle. La moyenne est à l’âge de 6 mois. Le poids moyen de la puberté est de 2 à 3 kg. Certaines races sont réputées plus précoces comme les races orientales qui peuvent manifester des chaleurs dès 4 mois. A l’inverse les races géantes ont tendance à présenter des chaleurs plus tardivement.

Quelles sont les périodes de chaleur des chattes ?

Dans les Ardennes, on observe généralement une interruption des chaleurs des chattes de la mi-novembre à la mi-janvier. Le nombre de chattes en chaleur augmente ensuite progressivement. Les pics de chaleurs se situent au printemps et à l’automne. Ces périodes sont de moins en moins tranchées. On estime aujourd’hui qu’une chatte sur deux présente des chaleurs toute l’année.

Comment reconnaître les chaleurs d’une chatte ?

Pendant les chaleurs, la chatte change complétement de comportement. Elle devient extrêmement câline, elle se frotte contre les meubles et contre les jambes, elle se roule par terre en miaulant de façon inhabituelle. Souvent elle passe beaucoup plus de temps que d’habitude à se toiletter la vulve. Des miaulements exubérants devant la porte pour sortir sont la plupart du temps présents. Ces miaulements incessants peuvent durer des jours. De nombreuses chattes adoptent une posture particulière d’acceptation du mâle : la tête en bas, les pattes avant fléchies, la croupe relevée et la queue déportée sur le côté. A cette posture dite de grenouille peuvent s’ajouter d’autres signes. Certaines chattes présentent des écoulements vaginaux avec ou sans sang. Sur d’autres on peut observer un pédalage des pattes arrières soit spontanément, soit quand on gratte les lombes. D’autres encore présentent des tremblements de tout ou partie du corps. Certaines présentent une rigidité corporelle inhabituelle. Chez certaines chattes les chaleurs, ou l’inconfort qu’elles entraînent, induisent une agressivité et des feulements.  

A quel fréquence les chattes sont en chaleurs ?

En moyenne, les chattes sont en chaleur 2 à 4 fois par an pendant une durée de 2 à 3 semaines. Si la chatte est saillie, les signes de chaleurs disparaissent en quelques jours. Quand elle n’est pas saillie ou que la saillie est infructueuse, les chaleurs durent 7 à 10 jours et recommencent tous les 15 à 21 jours. Certaines chattes présentent des chaleurs supérieures à 10 jours. Une chatte peut ainsi être en chaleurs toutes les 3 semaines indéfiniment. Chez certaines chattes ces chaleurs peuvent se répéter tous les 4 jours pendant toute l’année !

Les chattes ont également des chaleurs 1 à 6 semaines après la mise-bas. Une chatte peut donc allaiter et être enceinte en même temps. Les chaleurs se répètent pendant la saison tant que la chatte n’est pas enceinte ou malade. Certaines chattes semblent être en chaleurs alors qu’elles sont pleines.

Dès 4 mois… et toute la vie

Signes de chaleurs :

  • Câlins anormaux,
  • Roulades,
  • Vocalises,
  • Toilettage de la vulve,
  • Posture de grenouille,
  • Ecoulements vaginaux,
  • Pédalage des pattes arrières,
  • Tremblements,
  • Rigidité du corps ou de la queue,
  • Feulements,
  • Agressivité.

Quelle contraception pour la chatte ?

La pilule

Les avis divergent sur la toxicité à court terme de la pilule. Notre expérience est qu’elle peut occasionner des maladies dès sa première administration. Nous la déconseillons fortement. Elle ne peut être délivrée que sur ordonnance vétérinaire.

L’implant

L’utilisation d’implant chez la chatte n’a de sens qu’en cas de contre-indication absolue de la stérilisation. Le premier inconvénient est que les implants déclenchent des chaleurs dans le mois suivant l’implantation. Le second est que leur durée d’action est aléatoire. Le troisième est que leur prix est beaucoup plus élevé que la stérilisation.

La stérilisation

Son seul inconvénient est quelle est définitive. C’est la solution de choix chez la chatte.