Le Coronavirus (COVID-19) est-il transmissible aux animaux de compagnie

Sommaire

L’épidémie de pneumonie humaine en Chine a alerté l’opinion mondiale sur un nouveau coronavirus, le SARS-Cov-2, qui présente un risque pour la santé. Ce nouveau coronavirus a été identifié après la remarque de cas de pneumonie d’origine inconnue en décembre 2019 diagnostiquéS initialement dans la ville de Wuhan en Chine. Des dizaines de milliers de cas ont déjà été détectés en Chine et la maladie a été disséminée par des voyageurs dans de nombreux pays, et en particulier en France. Au début, il n’existait pas de preuves certaines de la transmission d’humain à humain. Dans les semaines suivantes, la contagiosité de la maladie d’humain à humain a été confirmée, comme le montre les nouveaux cas viraux dans les membres d’une famille ou aux personnels soignants en contact étroit avec les malades. Beaucoup se sont posé la question de la contagion par les animaux domestiques.

Comment ont été nommés le SRAS-CoV-2 et COVID-19 ?

En janvier 2020, l’Organisation Mondiale de la Santé a temporairement nommé le nouveau virus 2019 nouveau Coronavirus ou 2019-nCoV. Son nom définitif a été arrêté le 11 février : SARS-Cov-2. La maladie causée par ce virus a été nommée Maladie à Coronavirus 2019, en anglais Coronavirus Disease 2019 dont l’abréviation largement reprise dans les médias est COVID-19. L’origine exacte de l’épidémie est toujours inconnue. Il n’y a actuellement aucune preuve de l’existence d’un réservoir animal du virus et la recherche continue.

Qu’est-ce qu’un coronavirus ?

Les coronavirus (CoV) appartiennent à la famille des Coronaviridés qui se distinguent par leur forme rappelant une couronne.  Les coronavirus alpha et beta infectent en général les mammifères tandis que les gamma et delta infectent les oiseaux et les poissons. Le coronavirus canin, qui peut être responsables de gastro-entérites légères, et le coronavirus félin, qui peut être à l’origine de la péritonite infectieuse féline, sont des alpha-coronavirus. Ces coronavirus n’ont aucun lien avec l’épidémie actuelle de coronavirus due à un beta-coronavirus. 

Jusqu’à l’apparition du SARS-CoV-2, il y avait seulement 6 coronavirus connus pouvant infecter l’homme et causer des symptômes respiratoires. 4 de ces virus sont seulement responsables de simples rhumes. Les 2 autres sont le célèbre virus responsable du Syndrome Respiratoire Aigu Sévère, SRAS, nommé SARS-CoV et identifié en 2002/2003 et le plus récent coronavirus du syndrome respiratoire du Moyent-Orient MERS-CoV identifié en 2012. 

Le SARS-CoV-2 a plus de similarités génétiques avec le SARS-CoV qu’avec le MERS-CoV mais les deux sont des beta-coronavirus originaires des chauves-souris. Bien qu’on ne sache pas encore si COVID-19 va se comporter de la même façon que le SRAS ou le MERS, les informations sur ces deux coronavirus précédents peuvent aider aux recommandations concernant le COVID-19. 

Comment est apparu le nouveau coronavirus ?

Dans les dernières semaines, des progrès rapides ont été faits dans l’identification de l’origine virale, l’isolement du virus infectieux et le développement d’outils diagnostiques. Il existe toutefois encore beaucoup de questions sans réponses. Les analyses génétiques indiquent que le virus initial viendrait de la chauve-souris. Le passage sur un autre animal sauvage aurait permis au virus de contaminer les humains. Le pangolin est l’animal le plus mis en cause par les autorités chinoises.  Les informations les plus récentes peuvent être trouvées sur ces sites web :

Comment se protéger de la maladie COVID-19?

Il n’existe actuellement aucun vaccin pour se protéger de la coronavirose 2019. Le meilleur moyen d’éviter la maladie est d’éviter d’être exposé au virus SARS-CoV-2. Les actions préventives sont celles des maladies respiratoires :

  • Eviter le contact avec des personnes malades,
  • Eviter de se toucher les yeux, le nez et la bouche,
  • Rester à la maison si on est malade,
  • Se couvrir la bouche d’un tissu ou d’un mouchoir lors de toux ou d’éternuements,
  • Nettoyer et désinfecter les objets fréquemment touchés avec des sprays ou des lingettes,
  • Se laver les mains souvent avec de l’eau et du savon avec un temps de contact d’au moins 20 secondes, en particulier après être allé aux toilettes, avant de manger, après s’être mouché, avoir toussé ou éternué,
  • Quand le savon et l’eau ne sont pas disponibles, se laver avec un désinfectant des mains contenant au moins 60% d’alcool. Ce dernier ne dispense pas de se laver les mains à l’eau et au savon si elles sont visiblement sales. 

Les masques sont inutiles pour les personnes en bonne santé. Ils devraient être réservés aux malades et aux personnes en contact avec les malades. 

Les animaux peuvent-ils attraper la maladie COVID-19 ?

 Il n’existe actuellement aucune preuve que des animaux de compagnie puissent être infectés ou puissent transmettre la maladie COVID-19. Cela peut évoluer mais c’est l’état des connaissances au 29 février 2020. 

Est-ce-que je dois éviter les contacts avec les animaux si je suis malade du COVID-19 ?

Le centre américain de contrôle et de prévention des maladies www.cdc.gov recommande d’éviter le contact avec des animaux si on est atteint par le COVID-19, au même titre qu’il faut éviter les contacts avec les autres humains. Bien qu’aucun cas de maladie ne soit connu chez l’animal, il est préférable de limiter les contacts jusqu’à ce qu’une meilleure connaissance du virus soit obtenue. Quand c’est possible, il vaut mieux confier l’animal à une personne de l’entourage. 

Les personnes contraintes de s’occuper de leurs animaux en étant malades doivent se laver les mains avant et après tout contact avec les animaux et porter un masque. L’aération des locaux et le nettoyage du sol avec un détergent ménager doivent être renforcées.

Si mon animal a été en contact avec une personne malade du COVID-19 peut-il transmettre la maladie à d’autres personnes ?

 Bien que ce ne soit pas encore une certitude, il n’existe aucune preuve d’infection d’animaux de compagnie par le SARS-CoV-2 ni de transmission du virus. Nous ne savons pas encore si les animaux de compagnie peuvent être malades avec ce nouveau virus. Nous ne savons pas encore non plus si les animaux de compagnie peuvent être une source d’infection pour l’humain. 

Que faire si mon animal de compagnie développe une maladie inexpliquée et a été en contact avec une personne ayant développée une infection COVID-19 ?

Nous ne savons pas encore si les animaux de compagnie peuvent être infectés par le SARS-CoV-2 ou peuvent être avoir une maladie COVID-19. Si votre animal développe une maladie inexpliquée et qu’il a été en contact avec une personne atteinte de COVID-19, il faut en parler à votre vétérinaire. Prévenez le vétérinaire chez lequel vous devez l’amener que votre animal a été en contact avec une personne ayant une infection au COVID-19. Cela permettra au vétérinaire de préparer une zone d’isolement pour vous recevoir. N’emmenez pas votre animal chez un vétérinaire sans cette précaution. 

 Quelles sont les précautions à prendre pour les animaux ayant été en contact avec des personnes atteintes de COVID-19 ?

Alors que le COVID-19 semble être de source animale, il se répand maintenant d’humain à humain. La contamination d’humain à humain s’effectue probablement principalement par des gouttelettes respiratoires produites quand une personne infectée tousse ou éternue. A ce jour, la facilité de la contagiosité et sa durée restent à préciser.  Il est important de préciser qu’il n’existe aucune preuve qu’un animal de compagnie tel que le chien ou le chat puisse être infecté par le COVID-19.

Quelles précautions sont à prendre vis-à-vis des animaux de compagnie dans les zones où le virus est actif ?

Il n’y a à ce jour aucune preuve que les animaux de compagnie puissent être infectés par le virus. Bien qu’il ne soit fait mention d’aucun animal malade du COVID-19, jusqu’à ce qu’on en sache plus, les propriétaires d’animaux de compagnie doivent éviter les contacts avec les animaux qu’ils ne connaissent pas et doivent se laver les mains avant et après avoir joué avec un animal. Les propriétaires malades de COVID-19 doivent éviter le contact avec les animaux de la maison, y compris les caresses, les câlins, les léchages ou les embrassades et le partage de la nourriture. S’ils sont contraints de s’occuper de leurs animaux pendant qu’ils sont malades, ils doivent se laver les mains avant et après et porter un masque. 

Que sait-on du chien infecté par le COVID-19 à Hong-Kong ?

Un rapport du 28 février précise que le chien d’une personne infectée par le COVID-19 a été testé faiblement positif. Ce chien ne présentait aucun signe clinique. Il a été mis en quarantaine. De nouveaux prélèvements doivent être effectués pour savoir si le virus se multiplie chez le chien ou s’il s’agit d’une contamination environnementale. A la date du 07 mars 2020, c’est le seul cas connu chez le chien. 

Combien de temps résiste le virus SARS-CoV-2 responsable du COVID-19 dans le milieu extérieur ?

Le SARS-CoV-2 ne résisterait dans l’environnement que quelques heures à quelques jours. En effet, comme tous les coronavirus, c’est un virus enveloppé donc fragile dans l’environnement. Sa résistance peut être augmentée s’il est protégé par des matières organiques, d’où l’importance du nettoyage avant désinfection. Son enveloppe est de nature lipidique que tout antiseptique peut détruire. En zone infectée, laver les pattes des chiens avant et au retour de promenade et faire un shampoing aux animaux de patients infectés limite le risque de transport de virus.

En conclusion

Il n’existe pas encore de preuves que le virus du COVID-19 puissent infecter les animaux de compagnie ou que les animaux de compagnie puissent être une source de contamination pour les humains. L’association mondiale des vétérinaires d’animaux de compagnie, WSAVA = World Small Animal Veterinary Association, conseille aux propriétaires d’animaux de compagnie situés dans les zones où le COVID-19 est présent de suivre les précautions principales de :

  • Se laver les mains avant et après toute interaction avec les animaux,
  • Porter un masque si on est malade.

Sources :

Professeur Etienne THIRY, 7 mars 2020

WSAVA = World Small Animal Veterinary Association 29 février 2020

En cliquant sur « J’accepte », vous acceptez l’utilisation de cookies (y compris de tiers) à usages techniques nécessaires au bon fonctionnement de notre site web et pour vous offrir l’expérience la plus pertinente en mémorisant vos préférences pour vos prochaines visites, mais également à des fins statistiques, de publicité ou de personnalisation pour vous proposer des services et des offres adaptés à vos centres d’intérêts sur notre site et ceux de tiers.