Comment reconnaître et soigner une cystite idiopathique chez le chat ?

Sommaire

Qu’est-ce qu’une cystite chez le chat ?

Les cystites sont des maladies pouvant avoir des conséquences graves chez le chat. Le mot cystite signifie inflammation de la vessie. Les causes peuvent être variées, mais les conséquences peuvent être lourdes et douloureuses.

Cristaux urinaires

À quoi est due la cystite du chat ?

Les cystites les plus fréquentes chez le chat semblent être déclenchées par le stress. Comme elles ne s’accompagnent pas d’infections ou de calculs, aucune cause matérielle ne peut être trouvée. On les appelle donc cystite idiopathique. On trouve également le terme de cystite interstitielle pour indiquer que l’inflammation se trouve dans l’épaisseur de la vessie.

Pendant longtemps les cystites ont été dues à des calculs urinaires. L’évolution de l’alimentation a permis de diminuer fortement ces cystites et la plupart des cristaux visualisés dans les urines de chats sont normaux aujourd’hui.

La cystite du chat peut être d’origine infectieuse. Des bactéries se développent dans la vessie. C’est plus rare chez le jeune chat mais peut arriver chez le chat âgé ou diabétique.

Enfin, certains symptômes de cystite peuvent être liés à des tumeurs.

Comment expliquer la cystite idiopathique chez le chat ?

La cystite idiopathique suit souvent un stress. Le chat commence souvent par uriner de petites quantités d’urine à des endroits inhabituels. Cela ennuie le propriétaire qui pense souvent à un simple comportement inadapté du chat et réagit en grondant le chat. Cela augmente le stress du chat et amplifie la maladie. C’est donc une maladie très frustrante pour tout propriétaire de chat.

C’est aussi une maladie très frustrante pour le vétérinaire : les analyses d’urine ne révèlent souvent aucune anomalie, au moins en début d’évolution.

Le stress entraîne une stimulation nerveuse permanente de la paroi de la vessie. C’est donc une maladie du stress avant d’être une maladie de la vessie. Normalement cette stimulation continue est contrecarrée par une sécrétion de cortisol. Celle-ci ne s’effectue pas sur les chats à cystite idiopathique. Il n’existe pas de médicaments pour combattre cela. La seule solution est de combattre le stress.

Comment combattre le stress responsable de la cystite idiopathique ?

La diminution du stress est une composante essentielle du traitement de la cystite idiopathique chez le chat.

Proposer des cachettes

On lit parfois que les chats ont besoin de tout faire à découvert parce qu’ils ont besoin de tout voir pour être sécurisés. Tous les possesseurs de chats savent qu’ils aiment aussi se cacher pour se reposer en sécurité. Il est indispensable de disposer des endroits de repos douillets. Cela peut aller du simple carton au dôme lavable.

Cachette pour chat

Abri Louna pour Chat sur Chronovet

Faire attention au bruit

Les chats sont hypersensibles aux bruits. Quand ils sont inquiets, c’est encore pire. Il faut donc chercher à éliminer les sources de bruits ou faire en sorte que le chat peut s’y soustraire. Quand il est impossible de supprimer les bruits, une musique de fond peut permettre de masquer les autres bruits. Des études actuellement en cours cherchent à déterminer quelles sont les musiques les plus efficaces chez le chat.

Roger écoute Nyan Cat, ça le détend…

Utiliser les phéromones

Quand les chats sont heureux, ils déposent des marqueurs de bien-être dans leur entourage. Pour cela, ils frottent leur tête contre les angles de meubles ou de murs, contre les autres chats ou leurs maîtres. Ils imprègnent ainsi leur entourage de marqueurs de bien-être. Des analogues de ces marqueurs se retrouvent dans certains produits, en particulier certains diffuseurs comme le Feliway. S’il est rarement efficace utilisé seul, le Feliway est un excellent complément des autres traitements de la cystite idiopathique féline. Les résultats sont meilleurs avec les diffuseurs qu’avec les sprays.

Diffuseur Feliway Classic

Retrouvez le CEVA Feliway Diffuseur sur Chronovet !

Faire attention à la litière

La question revient souvent : quelle est la meilleure litière, quel est le meilleur bac à litière ? En fait, il n’existe pas de modèle idéal : chaque chat possède ses préférences pour le contenant comme le contenu. Il faut donc essayer. Les seules constantes sont de proposer au moins une litière de plus que le nombre de chats et de prendre le bac à litière le plus grand possible… quand l’espace le permet. Ouvert ou couvert, là encore il n’y a pas de règle absolue, cela dépend des préférences de votre chat. Une fois une solution adoptée par le chat, il faut éviter de la modifier.


Les bacs trop petits sont rarement les préférés des chats…

Réfléchir la zone de nourrissage

Il est important pour le chat de pouvoir manger et boire dans une zone qu’il juge sécurisée. Au besoin, il faut multiplier les zones de nourrissage si plusieurs chats peuvent être en compétition. Dans tous les cas, la zone dans laquelle le chat prend ses repas doit être la plus éloignée que possible de la litière.

Comment soigner et prévenir la cystite par l’alimentation ?

Favoriser la consommation d’eau

Il est très difficile de comparer les aliments entre eux et de définir absolument quel aliment favorise les cystites. En plus de 30 ans de carrière, j’ai vu passer de nombreuses certitudes sur la prépondérance des cystites chez les chats nourris à l’aliment humide, ou aux croquettes, ou à l’alimentation ménagère. Chaque certitude était balayée à la décennie suivante. Il demeure actuellement une suspicion que les aliments secs classiques favoriseraient le développement de la cystite idiopathique féline. L’une des raisons serait que les chats atteints de cystite idiopathique n’ont pas une consommation d’eau suffisamment importante en étant uniquement nourris avec des aliments secs. Il faut donc augmenter la consommation d’eau. Il y a pour cela plusieurs solutions :

  • Certains aliments secs spécialement développés pour les chats à problèmes urinaires ont augmenté leur taux de sel pour favoriser la prise de boisson par le chat,
  • Quand le budget le permet, et que le chat l’accepte et les digère, il faut privilégier les aliments humides spécialement développés pour les problèmes urinaires, au moins en partie,
  • Il faut stimuler la prise de boisson du chat en ayant recours à des fontaines à eau.
Fontaine Flower Catit Senses

Utiliser les nutraceutiques ou nutricaments

À la frontière de l’alimentation et du médicament, il existe des compléments alimentaires efficaces pour diminuer le stress chez le chat :

  • Le L-tryptophane est un acide aminé fragile impliqué dans la synthèse de la sérotonine et de la mélanine. Son ajout dans la nourriture du chat a un effet sur les molécules impliquées dans le stress chez le chat.
  • L’alpha-casozépine est un fragment de protéine contenu dans le lait maternel. Il a également un effet apaisant chez le chat adulte.

Ces nutriments qui diminuent certains signaux de stress peuvent être apportés :

Protéger le tractus urinaire avec une urine légèrement acide

Une acidification légère associée à une dilution de l’urine permet de diminuer la quantité de cristaux présents dans l’urine des chats. Celle-ci doit être maitrisée car une acidification trop importante peut avoir des effets néfastes. Sauf dans des cas très particuliers, il faut préférer les aliments des grandes marques étudiés sur le sujet et éviter les compléments alimentaires acidifiants.

FAQ

Combien de temps peut durer une inflammation du tractus urinaire ?

Dans les cas sans complication, la durée des symptômes est de 5 à 7 jours. Malheureusement de nombreux cas récidivent sans la mise en place d’une alimentation spécifique. L’alimentation et la gestion du stress sont très utiles pour améliorer les délais de guérison.

Un chat peut-il guérir d’inflammation urinaire sans traitement ?

Les symptômes peuvent parfois disparaître d’eux même mais pas la cause. Il est donc essentiel de diagnostiquer la cause pour pouvoir éviter les récidives dangereuses.

Les cystites infectieuses sont-elles fréquentes chez le chat ?

Les cystites infectieuses sont rares : selon certaines études, elles représentent moins de 2% des cystites du chat mâle. Elles sont très rares chez les jeunes chats et ne sont la plupart du temps confirmées que chez des chats âgés de plus de 10 ans.

Comment savoir si mon chat présente une inflammation urinaire ?

Les symptômes des inflammations ou infections urinaires sont les suivants :

  • Douleurs quand le chat urine avec quelquefois des miaulements ou des hurlements,
  • Difficultés à uriner : chat qui pousse énormément,
  • Sang dans l’urine,
  • Présence dans le bac à litière plus souvent que d’habitude,
  • Le chat urine ailleurs que d’habitude,

Pourquoi mon chat a souvent des infections urinaires ?

La plupart du temps ce ne sont pas des infections urinaires mais des inflammations du bas de l’appareil urinaire : vessie et/ou urètre :

  • Les germes des infections urinaires récidivantes sont difficiles à éliminer,
  • Les causes de certaines cystites peuvent être comportementales et les symptômes peuvent récidiver au moindre stress,
  • Certaines cystites pourraient être liées à un défaut génétique,
  • Certains calculs peuvent être difficiles à prévenir.

Source : Corbee RJ, Nutritional management of FIC, Hill’s Golf Symposium 21/04/2020Sources photos : Adobe Stock, Chronovet, Wikipédia, svgsilh

Ce site utilise des cookies pour fonctionner correctement, générer des rapports statistiques et faire la publicité de nos services / produits. Nous pouvons directement utiliser les cookies indispensables, mais vous avez le droit d’activer ou non les cookies statistiques et de profilage. ATTENTION, désactiver les cookies peut affecter votre expérience sur le site web et les services que nous sommes en mesure d’offrir.